Physiologie cardiaque et circulation sanguine

  1. Accueil
  2. »
  3. Comment ça marche
  4. »
  5. Physiologie cardiaque et circulation sanguine

Le cœur, un organe vital

Le cœur est un organe musculaire quasi infatigable. Il est situé au centre du thorax.

Dès sa 14e journée de vie fœtale, le cœur débute son travail. Il est dès lors le moteur central de la circulation sanguine dans tout l’organisme.

Anatomie du cœur

Le cœur est formé d’un squelette fibreux, de valves et d’un réseau électrique.

À l’intérieur, on retrouve 2 cavités supérieures appelées oreillettes et 2 cavités inférieures plus musclées dénommées ventricules. Une paroi entre les cavités permet de définir l’existence d’un cœur droit et un cœur gauche, possédant chacun une oreillette et un ventricule.

De gros vaisseaux s’y rattachent

De gros vaisseaux sanguins, des artères et des veines sont raccordés au cœur et assument la circulation du sang dans tout le corps.

Le réseau sanguin, propre à l’alimentation du cœur, est composé de 2 artères coronaires, l’une de droite et l’autre de gauche. L’artère coronaire droite alimente la partie inférieure du cœur. Celle de gauche se divise en 2 branches : l’artère interventriculaire antérieure, qui irrigue la face antérieure du cœur, et l’artère circonflexe qui agit de même sur la face postérieure du cœur.

Cavités droites

Les cavités droites, celles qui définissent le cœur droit, reçoivent le sang veineux qui a recueilli les déchets de l’organisme ou gaz carbonique (CO2). Elles envoient ce sang vers les poumons qui y sera débarrassé du gaz carbonique et rechargé avec l’oxygène nécessaire à l’organisme. De son côté, le CO2 sera expulsé par la respiration.

L’oreillette droite est située au-dessus de la valve tricuspide alors que le ventricule droit est au-dessous.

Cavités gauches

Les cavités gauches, celles qui définissent le cœur gauche, reçoivent le sang en provenance des poumons. Ce sang, qualifié d’artériel, a été nettoyé du gaz carbonique (CO2) grâce aux poumons et rechargé avec de l’oxygène. Le sang artériel est propulsé dans tout le corps par l’artère principale appelée aorte.

Les veines sont les vaisseaux qui transportent le sang vers le cœur. La circulation inverse, du cœur vers tout le corps, est assurée par des vaisseaux sanguins appelés artères.

Les veines sont les vaisseaux qui transportent le sang vers le cœur. La circulation inverse, du cœur vers tout le corps, est assurée par des vaisseaux sanguins appelés artères.

L’oreillette droite est située au-dessus de la valve tricuspide alors que le ventricule droit est au-dessous.

On trouve l’oreillette gauche au-dessus de la valve mitrale et le ventricule gauche dessous. 

Les veines sont les vaisseaux qui transportent le sang vers le cœur. La circulation inverse, du cœur vers tout le corps, est assurée par des vaisseaux sanguins appelés artères.

Les 4 valves cardiaques

Le cœur possède 4 valves qui lui permettent de voir à ce que la circulation sanguine aille toujours vers l’avant. Aucun retour en arrière n’est possible.

Ces valves séparent les cavités du cœur, soit les oreillettes et les ventricules, ainsi que celles des gros vaisseaux qui entrent et sortent du cœur.

L’oreillette droite est séparée du ventricule droit par la valve tricuspide. Le ventricule droit est isolé de l’artère pulmonaire par la valve pulmonaire. L’oreillette gauche est écartée du ventricule gauche par la valve mitrale, alors que le ventricule gauche est détourné de l’aorte par la valve aortique.

Une pompe qui fait circuler le sang

Le sang « usé » regorge de CO2 et est d’une couleur bleutée; il rejoint le cœur par 2 grosses veines. Le sang du haut du corps arrive par la veine cave supérieure. Celui du bas du corps provient de la veine cave inférieure.

Le sang remplit d’abord l’oreillette, puis la pression du liquide fait ouvrir la valve tricuspide. Le sang peut alors s’engouffrer dans le ventricule droit.

Ensuite, le ventricule droit se contracte et expulse le sang à travers la valve pulmonaire. De là, le sang se dirige d’abord vers l’artère pulmonaire, puis vers les poumons où il se débarrasse du CO2 et se gorge d’oxygène. Le gaz carbonique (CO2) est ensuite expulsé de l’organisme par la respiration.

 

Le sang oxygéné revient vers l’oreillette gauche par l’entremise des 4 veines pulmonaires.

De son côté, la valve mitrale s’ouvre sous la pression du sang oxygéné qui peut ainsi pénétrer dans le ventricule gauche.

Ce dernier se contracte et expulse le sang, en premier lieu à travers la valve aortique vers l’aorte, puis de là dans tout le corps pour le nourrir. C’est ainsi que l’oxygène est livré aux cellules et que le gaz carbonique est évacué.

Et le cycle recommence, c’est le cycle cardiaque.

Un globule rouge mettra 60 battements cardiaques pour faire le parcours qui couvre le circuit pulmonaire et le reste du corps.

La grande et la petite circulation

On dit que le cœur droit s’occupe de la petite circulation et le cœur gauche de la grande circulation.

Cette différenciation se reflète dans la structure même des ventricules. En effet, le muscle du ventricule droit est moins épais que celui du ventricule gauche, lequel est appelé à fournir un plus grand effort pour faire circuler le sang dans tout l’organisme.

Une architecture parfaite pour sa fonction

Le cœur est un appareil parfait grâce à son anatomie ingénieusement intégrée à sa fonction.

Son système électrique détermine que la contraction des ventricules se fait du bas vers le haut où se trouvent les valves contrôlant l’accès aux poumons et à l’aorte.

Par ailleurs, la position du ventricule droit, tout à côté de la partie antérieure du ventricule gauche, facilite son travail puisqu’il s’écrase sur celui-ci.

Un ours à vos trousses !

Le cœur est sensible aux besoins du corps.

Par exemple, si une bête féroce vous cible comme proie, vos muscles auront définitivement besoin de plus d’oxygène.

Pas de panique ! Votre cœur est capable de quintupler (x 5) le flot sanguin en quelques secondes. Comment ? En triplant la fréquence cardiaque de base et en doublant la vigueur de contraction.

À ne pas manquer: Anatomie du cœur