LES ANTICOAGULANTS

LES ANTICOAGULANTS

Anticoagulants

 

A) Warfarine [Coumadin™]

B) NACO; Apixaban [Eliquis™], Rivaroxaban [Xarelto™], Dabigatran [Pradaxa™], Edoxaban [Lixiana™]

 

 

 

Les anticoagulants sont des médicaments qui empêchent la formation de caillots en bloquant la fabrication par le foie, des élements nécessaires à la coagulation sanguine.

Ils agissent de façon très différente des autres médicaments de type antiplaquettaires.

On les utilise surtout chez les personnes ayant fait un caillot dans des vaisseaux importants (phlébite, embolie pulmonaire) ou chez les patients atteints de certains types d’arythmie, tel que
le flutter auriculaire ou la fibrillation auriculaire pour minimiser principalement le risque qu'il se forme un caillot dans l'oreillette gauche et le risque de faire un AVC suite à son détachement. 

Notez que le coumadin est encore le seul anticoagulant prescrit pour le patient porteur d'une valve cardiaque métallique.

Les effets protecteurs des anticoagulants ne sont pas perçus par le patient. Ils peuvent donner l'impression d'être pris inutilement ou encore vous incommoder par des saignements de nez, par exemple.

 

Le patient ne doit JAMAIS cesser de prendre ses anticoagulants sans l'avis d'un professionnel de la santé, bien au fait de la raison pour laquelle ils lui ont été prescrits.

 

 

 

Selon la molécule utilisée, les anticoagulants se prennent entre une et deux fois par jour. Assurez-vous de toujours suivre les recommandations de votre médecin ou de votre pharmacien.

 

Ils existent certaines particularités en ce qui a trait à la warfarine (coumadin) et votre alimentation. Veuillez vous référez à votre médecin ou pharmacien.

Le rivaroxaban doit absolument être pris avec de la nourriture, afin d’assurer son efficacité.

Le dabigatran et l’apixaban peuvent être pris avec ou sans nourriture. Afin de bien protéger votre estomac, la prise avec un repas est suggérée.

 

Les effets secondaires les plus fréquents sont les saignements et les ecchymoses, les bleus sur la peau..

Il est recommandé de porter un bracelet de type « Medic-Alert » indiquant que vous utilisez un de ces médicaments.

Assurez-vous de faire renouveler votre prescription avant qu'il ne vous reste plus de comprimé. Souvenez-vous que votre protection peut-être défiente dès le premier jour sans médicament!