BICUSPIDIE AORTIQUE

26 novembre 2017

BICUSPIDIE AORTIQUE

 

La bicuspidie aortique est une anomalie congénitale de la valve aortique, c’est-à-dire présente dès la naissance. En fait, elle résulte d’un défaut de formation du cœur pendant la grossesse.

 

Présente chez 2% de la population

La valve aortique, située entre le ventricule gauche et l’aorte, permet au sang de sortir du cœur. Normalement, la valve aortique est tricuspide, c’est-à-dire formée de trois cupules. Dans la bicuspidie aortique, la valve n’a que deux cupules.

 

Cette anomalie est fréquente et se retrouve chez 2% de la population, plus particulièrement chez les hommes.

 

Habituellement sans aucun symptôme

Si les deux feuillets de la valve ouvrent et ferment normalement, il n’y aura aucun impact sur le cœur et donc, aucun symptôme.

 

Découverte par hasard

La découverte se fait par hasard, lors d’un échocardiogramme, chez ces personnes sans signe ou symptôme de leur bicuspidie.

 

« Souffle » au cœur

Pour d’autres, cette malformation congénitale de la valve aortique sera responsable d’un bruit au cœur qui sera découvert par le médecin. Ce bruit ou « souffle au cœur » sera entendu avec le stéthoscope.

L’échocardiogramme, demandé en raison de ce bruit, met en évidence la bicuspidie aortique.

 

L’échocardiogramme : l’examen de choix

Le diagnostic est fait lors d’une échocardiographie cardiaque. Cet examen permet de voir les feuillets et de constater la présence et/ou le degré de sévérité de sténose ou d’insuffisance aortique associée.  Cet examen pourra également vérifier les répercussions sur le muscle cardiaque. 

 

Insuffisance de la valve

La bicuspidie peut être responsable d’une valve aortique non-étanche. Elle peut permettre le retour du sang de l’aorte vers le ventricule gauche. On parle dans ce cas d’une valve aortique qui fuit ou d’une insuffisance aortique.

 

Plus susceptible de vieillir précocement

À cause de ces différences par rapport à la valve aortique normale, la valve bicuspide est plus susceptible de s’abîmer précocement, de vieillir plus vite.

Le processus pourrait être relié à l’inflammation chronique causée par les forces physiques de pression exercées sur les deux feuillets plutôt que sur les trois normalement présents. Ces forces créent de l’inflammation chronique sur la valve.

 

Sténose de la valve

Avec le temps, cette inflammation chronique peut engendrer des dépôts de calcium qui rendent la valve plus rigide. L’ouverture de cette valve est réduite par cette rigidité et par les dépôts calcaires. On qualifie une telle valve de « sténosante ».

Une fuite aortique, associée à cette valve « sténosée », est également possible. L’inflammation chronique peut en effet modifier la forme des cupules et ainsi causer une perte d’étanchéité de la valve.

 

Travail augmenté par valve malade

Dans ces deux cas, le cœur devra effectuer un travail supplémentaire pour pomper le sang jusqu’aux organes. Les patients pourraient alors présenter de l’essoufflement à l’effort, des douleurs à la poitrine, des étourdissements, voire même des pertes de conscience.

 

Certains patients doivent avoir une chirurgie cardiaque

Lorsque la sténose ou l’insuffisance aortique deviennent trop importantes, le médecin envisagera une chirurgie pour réparer ou remplacer la valve.

 

Dilatation de l’aorte 

La bicuspidie aortique est souvent associée à une dilatation de l’aorte, vaisseau principal sortant du cœur.  Cette dilatation peut survenir même en l’absence de sténose ou d’insuffisance de la valve aortique.

La dilatation de l’aorte, lorsque trop sévère, peut parfois nécessiter une chirurgie dans le but de prévenir la rupture du vaisseau.

Les patients avec une bicuspidie aortique doivent s’assurer de toujours contrôler leur tension artérielle et doivent éviter de faire des exercices de musculation.  L’hypertension artérielle et la musculation intensive peuvent accélérer la dilatation de l’aorte.

 

Valve susceptible de s’infecter

La bicuspidie aortique prédispose à l’infection du cœur. Une telle infection, appelée endocardite bactérienne est rare, mais difficile à traiter.  Elle risque de survenir s’il y a des bactéries en circulation dans le sang. 

 

Bonne hygiène buccale de mise

Ces bactéries proviennent le plus souvent de la bouche. Il est donc très important d’avoir une hygiène dentaire parfaite et de visiter le dentiste sur une base régulière. Il n’est plus nécessaire de prendre des antibiotiques avant une visite chez le dentiste, comme on le suggérait autrefois. 

 

Suivi par échocardiographie

Un suivi périodique avec des échocardiographies est requis chez les gens vivant avec une bicuspidie. Cet examen permet de s’assurer du bon fonctionnement de la valve tout en mesurant la taille de l’aorte.

Il permet également de déceler et de suivre l’évolution d’une sténose ainsi que d’une fuite aortique.

 

Précaution pour la grossesse

Un bilan complet est requis avant une grossesse.  Il est très important de s’assurer qu’il n’y ait pas de sténose ou d’insuffisance aortique sévère AVANT une grossesse. 

Articles connexes

COMMENT C’EST FAIT (ANATOMIE)

23 novembre 2017

COMMENT C’EST FAIT (ANATOMIE)

Le cœur est un organe musculaire situé au centre de la poitrine entre les deux poumons.

Lire plus
VALVES TRICUSPIDES

23 novembre 2017

VALVES TRICUSPIDES

Il existe 2 valves cardiaques que l’on nomme tricuspides soit la valve Pulmonaire et la valve Aortique.

Lire plus