LES IMPLICATIONS D'UNE CHIRURGIE DE PONTAGE AORTO-CORONARIEN

LES IMPLICATIONS D'UNE CHIRURGIE DE PONTAGE AORTO-CORONARIEN

Avant l’opération :

On doit passer plusieurs examens avant une intervention de pontages coronariens. Parmi ceux-ci, les examens obligatoires sont les suivants : un examen médical, un électrocardiogramme, une radiographie des poumons et des prises de sang. 

Le médecin de famille et le cardiologue renseigneront le patient.

La décision portant sur la nécessité d'une opération de pontages est prise selon les résultats d’un examen préalable : la coronarographie. Cet examen consiste à colorer les artères du cœur à l’aide de cathéters pour voir les blocages à être réparés. La chirurgie de pontages est l’une des options possibles.

Quand le patient et son médecin auront pris une décision, l'hôpital ou un membre de l'unité de cardiologie communiquera avec le patient pour lui fournir tous les détails préalables à l'intervention et en fixer la date.

 

Pré admission

La plupart des centres hospitaliers qui offrent la chirurgie cardiaque ont un service de rencontre préparatoire.

Le patient aura peut-être à se présenter à l'avance à l'hôpital pour subir quelques examens ponctuels et remplir des formulaires.

Lors de cette rencontre, le patient devra apporter la liste de ses médicaments. L’équipe chirurgicale vérifiera cette liste car le patient cessera tout probablement de prendre certains de ses médicaments avant l'opération.

 

Admission et derniers préparatifs :

L'admission pour l’opération se fait généralement la veille de celle-ci. Le patient devra apporter tous ses médicaments.

 

Un conseil au départ de la maison :

Il est préférable de laisser tout article de valeur chez soi.

Les objets personnels étant acheminés aux différents endroits où séjourne le patient, on ne sait jamais ce qui peut arriver.

 

À jeun

Le patient doit être à jeun la veille de la chirurgie, à compter de minuit. Un peu d’eau est permise avec la prise de médicaments, selon les directives de l’équipe médicale.

 

En route vers la salle d’opération :

À son départ vers la salle d’opération, le patient doit porter une jaquette d’hôpital, sans sous-vêtements, bas, bijou ou montre.

Le vernis à ongle n’est pas permis.

 

Durée opératoire :

Il faut en moyenne de 30 à 60 minutes à l’équipe d’anesthésie pour préparer le patient. L'opération de pontages coronariens dure en moyenne de 2 à 4 heures.

Lorsque la chirurgie est terminée, le patient est transféré aux soins intensifs.

 

Une chirurgie couramment exécutée :

La chirurgie de pontages aorto-coronariens est l'une des chirurgies les plus pratiquées à travers le monde.

Elle est très sécuritaire et les techniques opératoires ne cessent d’évoluer.

 

Les risques de la chirurgie :

Parmi les risques, il y a le décès, l’accident vasculaire cérébral (AVC, paralysie) et le coma. Heureusement, ils sont rares, on les évalue aujourd’hui aux environs de 1 à 2 % des chirurgies de pontages. Ils peuvent survenir pendant, immédiatement après la chirurgie ou même quelques jours plus tard.

 

Les autres risques de moindre gravité

Parmi les autres risques, moins graves ceux-là, on retrouve les arythmies cardiaques (battements cardiaques trop rapides ou trop lents), lesquelles surviennent chez le tiers des patients, le besoin de transfusions sanguines, l’accumulation de liquide dans l’enveloppe du poumon, les infections et les problèmes rénaux, pour ne nommer que les plus courants.

 

Les risques varient en importance selon l'âge du patient et/ou la présence d'autres problèmes de santé graves. Il n'existe pas de patients identiques, chaque personne a un vécu médical qui lui est propre. Le patient s'adressera à son médecin pour tout détail concernant son cas, si besoin est.

Après avoir été mis au courant des risques et des avantages d'une chirurgie de pontages, le patient doit signer un formulaire de consentement à l'opération.

 

Convalescence et retour à la vie quotidienne :

Lorsque tout se déroule bien, le patient passe en moyenne une seule journée aux soins intensifs.

Il est ensuite transféré à l’étage des soins de chirurgie cardiaque. Une équipe composée de multiples intervenants complète les soins hospitaliers et prépare le retour à la maison. Normalement, ce séjour postopératoire a une durée de 4 à 7 jours.

 

Départ à la maison

En général, après de 5 à 8 jours d'hospitalisation, le patient est transféré à son hôpital de référence ou rentre directement chez lui.

Les ordonnances du médecin lui sont remises de même que la liste de ses différents rendez-vous de suivi en externe à venir.

Lors de son départ, le centre hospitalier remet également au patient une liste des conseils d'usage pour son retour à domicile, tels les précautions à prendre, le soin des plaies, la reprise des activités, le retour au travail, la conduite d'un véhicule et autres.

 

La médication à la maison :

Il est très important de bien tenir compte de la liste des médicaments prescrits car le médecin peut avoir modifié la liste des ordonnances précédentes.

En effet, certains médicaments peuvent avoir été ajoutés, modifiés ou supprimés.

De plus, des médicaments contre la douleur seront prescrits; ils aideront le patient pendant sa convalescence. Il est normal de ressentir un peu de douleur là où le patient a des plaies, surtout au sternum, et d'éprouver une certaine fatigue pendant quelques jours.

Dès que le patient obtient son congé de l'hôpital, il doit se rendre immédiatement à la pharmacie avec ses nouvelles ordonnances ou demander à la personne qui l'accompagne de le faire. Certaines pharmacies ont également un service de ramassage d'ordonnances à domicile avec livraison des médicaments prescrits ensuite.

 

Le soin des plaies :

Avant son départ de l'hôpital, les infirmières donnent au patient ou à son proche aidant, le cas échéant, les directives appropriées pour le soin de ses plaies.

On souligne ici le moment de retirer les pansements, ainsi que les recommandations concernant la douche et le bain.

 

Avis et recommandations :

S’il y a un changement important dans l'état général du patient ou d'une plaie : rougeur, gonflement, écoulement de sang ou de pus, le patient doit aviser l’équipe traitante rapidement ou même se présenter à l’urgence la plus proche.

Le patient doit prendre sa température régulièrement pour s'assurer qu'il n'a pas de fièvre et suivre rigoureusement les conseils qu'il a reçus de l'équipe médicale avant son départ de l'hôpital.

Il est important de bouger. Le patient doit se lever et marcher souvent, une courte période à la fois. Les marches à l’extérieur sont permises. Il faut y aller de façon progressive. Le patient ne doit pas attendre de ressentir de la fatigue pour retourner à la maison, il pourrait trouver la distance trop longue, au-dessus de ses forces!

 

Revoir son chirurgien :

Normalement, un rendez-vous de suivi avec son chirurgien cardiaque est prévu 3 mois après l’opération.

Cette fois encore, le patient doit apporter la liste de ses médicaments et tout autre document important comme des notes d'autres professionnels de la santé consultés, résultats d'examens ou autre information jugée pertinente.

Le patient apportera également les notes qu'il aura prises depuis son retour à la maison. Elles pourront aider son chirurgien à mieux comprendre ce que le patient vit et ce qu'il ressent.

 

Le suivi avec ses médecins

Le patient fera un suivi avec son cardiologue, son interniste ou encore avec son médecin de famille.

Ce sont ces professionnels qui feront un suivi à long terme de son cas et qui ajusteront sa médication au besoin.

 

Le retour au travail

Lors d'une consultation postopératoire, le chirurgien indiquera au patient la date à laquelle il pourra reprendre son travail; le délai est habituellement de 3 mois.

 

La conduite d'un véhicule

La conduite automobile est autorisée 6 semaines suivant l’opération

 

Le patient ne doit pas hésiter à poser des questions à son médecin et à l’équipe traitante. Il est même conseillé au patient d'en prendre note au fur et à mesure qu’elles lui viennent à l’esprit. De cette façon, le patient ne les oubliera pas.  

Articles connexes

MALADIE CORONARIENNE CHEZ LA FEMME

01 mai 2018

MALADIE CORONARIENNE CHEZ LA FEMME

Il n’y a pas de doute qu’au-delà des différences physiques entre les femmes et les hommes, ces deux groupes se distinguent par de nombreuses autres différences. La maladie coronarienne n’y fait malheureusement pas exception.

Lire plus
LA MALADIE DES ARTÈRES DU COEUR (ANGINE)

13 janvier 2018

LA MALADIE DES ARTÈRES DU COEUR (ANGINE)

La forme classique que prend l’angine est une douleur à la poitrine qui s’irradie vers la mâchoire et le bras gauche. Elle peut aussi être ressentie de plusieurs autres façons, notamment par une douleur au dos, ou seulement à la mâchoire ou au bras gauche.

Lire plus
L'OXYGÉNATION DU COEUR ET SA CIRCULATION

06 janvier 2018

L'OXYGÉNATION DU COEUR ET SA CIRCULATION

La livraison de son précieux carburant lui est assurée par les artères coronaires. Toute réduction en apport d’oxygène peut avoir des effets graves et parfois irréversibles sur le cœur.

Lire plus

CHIRURGIE DE PONTAGES CORONARIENS

La chirurgie cardiaque de pontages coronariens vise à suppléer aux artères coronaires encrassées de plaques d'athérome. Elle consiste à faire des ponts vasculaires par-dessus les obstructions partielles ou totales des artères du cœur, comme les ponts nous aident à traverser les obstacles.

Lire plus

LE CHOLESTÉROL

Tout le monde parle du cholestérol, le bon, le mauvais, celui qui cause à l’encrassement des artères, mais très peu de gens connaissent le rôle vital du cholestérol pour le corps humain.

Lire plus

LES ARTÈRES CORONAIRES

Le cœur est un muscle qui carbure à l’oxygène. La livraison de son précieux carburant lui est assurée par des artères que l’on appelle coronaires

Lire plus