INSUFFISANCE CARDIAQUE ET SOINS PALLIATIFS (THÉRAPIE DE SOUTIEN)

INSUFFISANCE CARDIAQUE ET SOINS PALLIATIFS (THÉRAPIE DE SOUTIEN)

Le titre est percutant et a des airs un peu macabres. Ne vous y méprenez pas. Une maladie chronique sévère non cancéreuse telle l’insuffisance cardiaque possède deux phases de traitements. La première, bien connue, est celle des soins standards dits « soins actifs ». La seconde, les soins palliatifs, est axée sur le confort du patient.

Ces deux phases de soins ne se suivent pas l'une après l'autre, elles sont effectuées simultanément.

Le terme « soins palliatifs » peut générer un sentiment d'anxiété ou d'angoisse et posséder une connotation plutôt négative pour le patient et son entourage.

Notre compréhension des soins palliatifs en est une de fin de vie imminente, alors qu'il n'en est rien. En fait, il s'agit plutôt d'une « thérapie de soutien » et l'appellation « soins palliatifs » semble mieux appropriée.

 

La phase palliative ou de soutien prendra de plus en plus d’importance avec l’évolution d’une insuffisance cardiaque qu’on appelle terminale. Le pronostic de longévité, bien que sombre à ce stade-ci, ne peut être chiffré en terme de temps, comme bien des patients aimeraient le connaître.

 

Il est démontré qu’un suivi palliatif précoce améliore la qualité de vie avec une réduction possible du nombre d'hospitalisations et même d'une prolongation de la survie moyenne.

 

 

 

5 volets d’importance sont traités :