EXTRASYSTOLES

EXTRASYSTOLES

 

Le cœur possède un système électrique qui lui est propre. Il a pour fonction de synchroniser sa contraction de façon efficace.

 

Un système électrique géré par un chef d’orchestre

Le chef d’orchestre de ce système électrique est situé tout au haut du cœur, au niveau de l’oreillette droite. C’est un ilot de cellules appelé nœud sino-auriculaire qui est en fait le ‘’pacemaker’’ naturel du cœur. Il initie tous les battements du cœur et détermine la fréquence de ce dernier.

 

Une transmission électrique organisée

L’électricité générée est transmise aux oreillettes et ventricules par les différentes étapes du système électrique, soit le douanier électrique et le réseau de conduction rapide dans les ventricules.

Le cœur n’est pas toujours réglé comme une horloge!

Les extrasystoles

Les extrasystoles sont des battements cardiaques supplémentaires, en « extra » ou encore « prématurés », c’est-à-dire qu’ils arrivent avant leur temps prévu.

Les extrasystoles peuvent provenir d’une surexcitabilité au niveau des oreillettes et ou des ventricules. C’est pourquoi nous disons que le système électrique peut être surexcitable.

 

Presque tout le monde en ont

Le cœur peut « sauter un coup » ou battre une fois de trop, d’où le mot « extrasystole » et ce, souvent sans maladie associée.

Dans les faits, ça arrive chez pratiquement tout le monde, tous les jours, sans que cela n’entraîne nécessairement de symptôme.

 

 

Descriptions possibles de ces palpitations

La description de ce type de palpitations peut varier d’une personne à l’autre… Voici quelques exemples de sensations :

 

·        « Le cœur arrête et repart »

·        « Le cœur soupire »

·        « Le cœur pompe dans le vide »

·        « Le cœur déboule »

·        « Le cœur saute des coups »

 

Dans les faits, l'électrocardiogramme présente ceci;

 

Autres symptômes possibles

Un malaise thoracique de courte durée ou même dans un temps éclair peut être perçu. Le plus souvent ces symptômes sont bénins et finiront par disparaître ou, à tout le moins, être mieux tolérés.

 

Certains stimulants augmentent les extrasystoles

Les irrégularités du cœur peuvent être amplifiées par la prise de stimulants tels le café, certains médicaments ou drogues illicites, ou encore par le stress et la fatigue.

 

Palpitations perçues à différents temps de la journée

Souvent, il y a peu de symptômes associés. Certains individus sont sensibles à ces « irrégularités » du rythme cardiaque. Ils peuvent ressentir des symptômes parfois très incommodants qu’ils décrivent souvent sous forme de « palpitations ». Celles-ci peuvent être très variables dans la journée. Elles sont souvent perçues après avoir mangé ou encore au moment du coucher.

 

Plus perceptible dans la tranquillité

Dans les faits, les extrasystoles sont réparties çà et là dans la journée. Elles sont simplement mieux perçues en périodes plus tranquilles de la journée.

 

 

 

Une certaine variation

Les palpitations reliées aux extrasystoles varient dans une journée, mais peuvent également varier au cours de l’année. Certaines personnes peuvent être plus incommodées au cours d’une saison par rapport à une autre.

 

La prise du pouls en aide au médecin

Vous pouvez percevoir les extrasystoles avec la prise du pouls. Aussi appelée pulsation, elle peut être appréciée au niveau du poignet ou encore au niveau du cou. La description du pouls pendant ces épisodes de palpitations est d’une grande aide au professionnel de la santé.

Habituellement le pouls est bien rythmé. Une petite pulsation plus précoce suivie d’un long délai avant la prochaine pulsation est un classique.

Un autre exemple classique est composé de 2 à 3 pulsations plus rapprochées avec retour à un pouls plus régulier.

Enfin, la prise du pouls peut clarifier si le cœur est bien la cause des palpitations. Dans l’éventualité où le pouls est bien régulier pendant les moments de palpitations, celà écarte la possibilité que le cœur en soit la cause.

 

Examens possibles

Le professionnel de la santé peut vérifier la fréquence et la localisation des extrasystoles, soit au niveau des oreillettes et ou des ventricules par un holter.

Il peut également avoir recours à un échocardiogramme (ECG) pour vérifier les structures du cœur.

 

 

Une thérapie décevante

Une thérapie spécifique pour les éliminer est rarement prescrite. Elle n’est pas sans effets secondaires et, de surcroît, ne supprime pas toutes les palpitations.

Elles sont « achalantes » mais ne tuent pas…

 

Articles connexes

ECG

23 novembre 2017

ECG

L'électrocardiogramme (ECG) est un enregistrement de 10 secondes de l'électricité du coeur

Lire plus
LE HOLTER

15 novembre 2017

LE HOLTER

Le Holter est un enregistrement continu de l’électricité émise par votre cœur pendant 24 heures.

Lire plus

LE POULS

Chaque contraction cardiaque cause une onde dans les arteres que l'on peut percevoir avec les doigts

Lire plus

TROUBLES DU RYTHME

Avoir une arythmie, c’est avoir un problème avec le système électrique qui fait battre le cœur, qui permet donc au sang de circuler et de nourrir adéquatement les organes du corps.

Lire plus

SYSTÈME ÉLECTRIQUE

Le cœur possède un système électrique qui lui est propre pour synchroniser sa contraction de façon efficace.

Lire plus