TACHYCARDIE INAPPROPRIÉE

TACHYCARDIE INAPPROPRIÉE

 

La tachycardie inappropriée, présente chez plus de 1% de la population, n’est pas une arythmie en soi. C’est une condition où la fréquence cardiaque au repos est plus rapide que celle attendue normalement et laquelle est associée à une accélération inappropriée de la fréquence cardiaque au moindre effort.

Revoyons quelques notions de base pour mieux comprendre.

 

Le cœur

Le cœur possède un système électrique qui lui est propre. Ce système a pour fonction de synchroniser la contraction du cœur de façon efficace.

 

 

 

Un système électrique géré par un chef d’orchestre

Le chef d’orchestre de ce système électrique est situé au-dessus du cœur, au niveau de l’oreillette droite.

C'est un ilot de cellules appelé nœud sino-auriculaire, lequel est en fait le stimulateur cardiaque ou pacemaker naturel du cœur. Il déclenche  tous les battements du cœur et en détermine la fréquence.

 

 Une transmission électrique organisée

L’électricité générée est transmise aux oreillettes et ventricules par les différentes étapes du système électrique, soit le douanier électrique et le réseau de conduction rapide dans les ventricules.

 

Des facteurs influencent la fréquence cardiaque

La fréquence cardiaque est influencée par divers facteurs, dont les stimulations nerveuses ou hormonales, pour répondre aux besoins de l’organisme.

Ce sont ces stimulations qui accélèrent le rythme cardiaque à l'annonce d'une mauvaise nouvelle, lorsqu'on fait une activité physique ou que l'on a de la fièvre.

La fréquence cardiaque s’adapte continuellement.

 

Tachycardie inappropriée

La tachycardie est dite inappropriée lorsque la fréquence cardiaque demeure au-delà de 100 battements par minute sans raison apparente.

Cette tachycardie n'a pas de début ou de fin brutale, elle est quasi-constante, parfois plus rapide ou plus lente. La fréquence cardiaque s’accélère aussi très rapidement au moindre effort et demeure élevée, même durant la nuit.

La présentation classique d’une tachycardie sinusale inappropriée peut être décrite de la façon suivante : jeune femme, souvent atteinte d’un trouble d’anxiété, mais en bonne santé par ailleurs.

 

Les symptômes

Les symptômes souvent décrits :

·        Palpitations

·        Douleurs thoraciques

·        Essoufflement facile

·        Fatigue

 

 

Le diagnostic

Le diagnostic doit d’abord viser à s’assurer qu’il n’y ait pas d’autres causes pour expliquer cette fréquence cardiaque plus rapide :

·        L’insuffisance cardiaque avec fraction d’éjection du ventricule gauche  abaissée

·        L’anémie

·        L’hyperthyroïdie

Pour ne nommer que celles-là.  

 

L’électrocardiogramme présente souvent une tachycardie sinusale de plus de 100 battements par minute.

Le Holter indique une fréquence cardiaque qui demeure plus rapide sans ralentissement marqué pendant les périodes de repos, même la nuit. L’activité physique fait passer rapidement cette fréquence à plus de 130 battements minute.

 

Certains stimulants

Il est recommandé à ces individus d’éviter les stimulants tels que : la caféine, le chocolat et l’alcool.

 

 

 

Quelle est la cause de la tachycardie inappropriée      

La cause demeure obscure.

Le nœud sino-auriculaire, c’est-à-dire le chef d’orchestre de la fréquence cardiaque, est influencé par le système nerveux sympathique qui le fait accélérer et le système nerveux parasympathique qui le ralentit.

Dans des conditions normales, ces deux systèmes sont en équilibre,  l'un et l'autre, pendant le repos.

Certains croient qu’un dérèglement des fibres nerveuses parasympathiques amène une influence plus marquée du système nerveux sympathique, et de là une fréquence de base plus élevée. C’est un peu comme si le « thermostat » de la fréquence cardiaque normale était déréglé.

 

Non dangereuse et sans conséquence

Bien que la tachycardie inappropriée puisse soulever de l’inquiétude, cette condition est bénigne; celle-ci ne causant pas de fatigue du muscle cardiaque, il n'y a aucune détérioration de la vigueur de contraction du cœur.

Elle n'est donc pas une cause de cardiomyopathie tachyarythmique, un cœur affaibli par une arythmie rapide persistante.

 

Le traitement

Le traitement est personnalisé d'un individu à un autre, selon les symptômes perçus. Les bêta-bloqueurs ou les inhibiteurs calciques sont les plus souvent utilisés. On peut également avoir recours à l'ivabradine.                   

L’ablation par cathéter n’est pas envisagée car, étant donné que le nœud sino-auriculaire est le chef d’orchestre de la fréquence cardiaque, la cautérisation de cette zone est associée à un trop grand risque de bradycardie et à la nécessité d'installer un stimulateur cardiaque ou pacemaker.

Articles connexes

ECG

23 novembre 2017

ECG

L'électrocardiogramme (ECG) est un enregistrement de 10 secondes de l'électricité du coeur

Lire plus
LE HOLTER

15 novembre 2017

LE HOLTER

Le Holter est un enregistrement continu de l’électricité émise par votre cœur pendant 24 heures.

Lire plus

TROUBLES DU RYTHME

Avoir une arythmie, c’est avoir un problème avec le système électrique qui fait battre le cœur, qui permet donc au sang de circuler et de nourrir adéquatement les organes du corps.

Lire plus

SYSTÈME ÉLECTRIQUE

Le cœur possède un système électrique qui lui est propre pour synchroniser sa contraction de façon efficace.

Lire plus