QU'EST-CE QU'UN DÉFIBRILLATEUR EXTERNE AUTOMATISÉ-DEA

QU'EST-CE QU'UN DÉFIBRILLATEUR EXTERNE AUTOMATISÉ-DEA

Un défibrillateur externe automatisé, désigné par l'acronyme « DEA », est un appareil utilisé pour porter secours à une personne qui s’est écroulée au sol, sans mouvement, et peut-être même lui sauver la vie.

Ce petit appareil portatif, facilement transportable, est alimenté par batterie et est très simple à manipuler.  Toute personne peut l’utiliser, avec ou sans formation de réanimation cardiorespiratoire (RCR).

 

Affiches de localisation

On retrouve de plus en plus dans les endroits publics des pictogrammes avec un éclair ou une mention de défibrillateur ou DEA.

 

Ces panneaux indiquent les endroits où se trouve un DEA. Il faut savoir les localiser.

 

 

 

Double fonction

Le DEA est un appareil qui a une double fonction : il peut donner un ou des chocs électriques à la victime d'un malaise et il assiste également le secouriste dans ses manœuvres de réanimation.

Lorsqu'il est installé sur le thorax dénudé de la personne effondrée au sol, il perçoit l'électricité de son cœur et l'analyse. Si l'appareil découvre que le patient a une arythmie potentiellement mortelle, il avise qu'il va donner un choc électrique et de ne pas toucher le patient.

L'appareil dirige ensuite le secouriste dans ses manœuvres de réanimation.

 

Il est possible que, d'après son analyse, l'appareil indique qu'il n'y a pas lieu de donner un choc électrique. C'est dans ce cas-ci qu'il assiste le secouriste alors qu'il amorce et poursuit des manœuvres pour réanimer la victime.

 

Pourquoi c’est important

En excluant les hôpitaux, 8 sur 10 arrêts cardiaques surviennent à domicile ou dans des lieux publics. La réanimation cardiorespiratoire (RCR) précoce, accompagnée de la défibrillation (choc électrique au cœur), augmentent jusqu’à 85 % la chance de survie de la victime d'un arrêt cardiaque.

 

Chaque minute, chaque seconde comptent

Les chances qu’une personne survive à un arrêt cardiaque, accompagné d’une arythmie mortelle du type fibrillation ventriculaire, diminuent de 7 % à 10 % à chaque minute qui s’écoule jusqu’à la défibrillation.

Donc, en faisant un calcul rapide, 10 minutes d’arrêt cardiaque sans intervention affaiblissent grandement la possibilité d'y survivre.

 

 

Une personne est au sol!

Il existe plusieurs causes possibles pour qu’une personne s’affaisse au sol. Tout le monde est apte à prêter assistance.

 

 

Est-elle inconsciente?

On interpelle la personne pour voir si elle est consciente. Madame, Monsieur, m’entendez-vous? Serrez ma main, si vous m’entendez!

La personne est inconsciente et ne répond pas; on appelle à l’aide. Quelqu’un doit faire le 911.

La réanimation doit débuter!

Si quelqu’un connaît la RCR, il doit prendre la situation en main. Les gens autour doivent lui prêter assistance.

 

Personne ne connaît le RCR

Si personne ne connaît la RCR, tout n'est pas perdu. Le/la téléphoniste du 911 peut aider et le fait de disposer d'un DEA sur place aide encore davantage.

 

Un DEA est disponible           

 

 

 

 

 

 

 

À votre appel à l’aide, quelqu’un vous apporte un DEA.

Tout va bien! Restez calme!

 

Suivre les indications vocales

On ouvre la pochette ou la boîte dans laquelle se trouve le défibrillateur. Il y est indiqué de soulever une poignée ou un couvercle en plastique.

Dès lors, le message enregistré du DEA se fait entendre. Il ne suffit que de suivre les directives émises par l'appareil.

  • «  Appliquez les électrodes sur la poitrine nue du patient. »

Les dessins sur les électrodes vous guident pour les placer correctement.

  • « Branchez le connecteur des électrodes à côté du voyant clignotant. »

Le clignotant se trouve sur le boîtier. La connexion est facile.

  • « Analyse du rythme cardiaque du patient en cours! Personne ne doit toucher le patient .»
  •  L’appareil analyse l’électricité du cœur du patient. À compter de ce moment-ci, il vous dira comment poursuivre la réanimation.

Si l’analyse démontre une arythmie mortelle, l’appareil dira :

  • « Choc recommandé. Appareil en charge! Restez à l’écart du patient. »
  •  Il faut s’assurer que personne ne touche le patient.
  • « Délivrez le choc maintenant. Appuyez sur le bouton orange maintenant. »
  • « Choc délivré, en pause. »
  • « À partir de maintenant, si nécessaire, appliquez la réanimation cardiopulmonaire. »

 

L'appareil guidera la personne qui aide la victime dans ses efforts de réanimation et il donnera un deuxième choc électrique, si le malade n'a pas réagi au premier.

 

Parfois, le choc électrique n’est pas nécessaire

Certaines situations ne requièrent pas l'administration d'un choc électrique, par exemple quand l'appareil n'a pas détecté une arythmie mortelle.

 

L'appareil indique alors la suite des choses. Il peut signaler qu'une réanimation cardiorespiratoire est nécessaire et guider le sauveteur dans son exécution.

 

Il faut poursuivre l’exercice jusqu’à ce que les premiers répondants arrivent sur les lieux.

 

Enregistrement des données 

L’appareil est également muni d'une puce mémoire permettant l'enregistrement des différentes étapes de l'intervention. Il est donc possible de faire la lecture de la séquence et de voir si la réanimation a été faite conformément aux directives de l’appareil.

Grâce à cet enregistreur, le ou les sauveteurs peuvent évaluer leur efficience dans l'exécution du secours qu'ils ont apporté à la victime du malaise.

 

En conclusion

Vous pouvez changer le cours des choses dans le cas d'une personne qui s'est écroulée au sol et qui ne réagit pas.

L’installation rapide d’un DEA améliore nettement les chances de survie ou chaque minute et chaque seconde comptent.

 
 

Tout le monde peut faire fonctionner un DEA; il ne suffit que de suivre les directives vocales émises par l'appareil.

Articles connexes

MORT SUBITE

La mort subite se caractérise par un décès soudain et imprévisible causé par l’arrêt de la circulation sanguine. Cette défaillance entraîne une perte de conscience abrupte, un arrêt respiratoire et le décès, si des manœuvres de réanimation ne sont pas entreprises rapidement.

Lire plus

Échapper à la mort subite... L'importance de la réanimation

La réanimation cardio-respiratoire peut sauver des vies. L'auteur de ce récit reconnait que s'ii peux souper tous les soirs avec sa famille, c'est grâce à ces gens qui ont su quoi faire.

Lire plus