BRADYCARDIE SINUSALE

08 mai 2018

BRADYCARDIE SINUSALE

 

Le cœur possède un système électrique qui lui est propre. Il a pour fonction de synchroniser sa contraction de façon efficace, du bas vers le haut.

 

Un système électrique géré par un chef d’orchestre

Le chef d’orchestre de ce système électrique est situé tout au haut du cœur, au niveau de l’oreillette droite.

C’est un îlot de cellules appelé nœud sino-auriculaire, lequel est en fait le stimulateur ou pacemaker naturel du cœur. Il déclenche tous les battements du cœur et détermine la fréquence de ces derniers.

 

Une transmission électrique organisée

L’électricité générée est transmise aux oreillettes et ventricules par les différentes étapes du système électrique, soit le douanier électrique, c’est-à-dire le nœud auriculo-ventriculaire et le réseau de conduction rapide dans les ventricules, le réseau de Purkinje.

 

 

La fréquence cardiaque normale

 

On dit que la fréquence cardiaque normale se situe entre 60 et 100 battements par minute.

 

 

 

 

Elle varie dans la journée

Il est normal que la fréquence cardiaque varie au cours d’une journée.

Le cœur bat plus lentement lorsqu’on est au repos et s'accélère lors d’une activité physique ou que l'on vit une situation stressante, par exemple. 

 

Un système électrique influencé de toute part

Ce système électrique du cœur peut être comparé au système électrique d’une maison. Cependant, une différence existe en ce que le système électrique du cœur est influencé par le cerveau et certaines substances dans le sang.

 

La bradycardie

À l’inverse des accélérations, certaines arythmies peuvent se manifester par un rythme plus lent que celui d'une fréquence cardiaque normale.

Une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute est appelée « bradycardie ».

 

La bradycardie sinusale

Ces ralentissements sont souvent normaux.

Lorsque nous sommes inactifs, soit au repos ou pendant notre sommeil, le cœur également est au repos ; la fréquence cardiaque peut alors être inférieure à 60 battements par minute.

Ceci est particulièrement le cas chez les athlètes ou les personnes qui font une activité cardiovasculaire régulière et soutenue, comme de la course ou du vélo.

 

Le cœur s’accélère avec les activités

 

Cette bradycardie disparaît dès le moment où l’individu marche ou s’adonne à une activité quelconque.

Un tel ralentissement de la fréquence cardiaque à l’état de repos est sans conséquence.

 

 

 

 

L’effet de certains médicaments

 

La fréquence cardiaque peut également être ralentie par certains médicaments dont, en particulier, les bêtabloquants.

 

Ce ralentissement de la fréquence cardiaque est recherché pour traiter certains problèmes cardiaques, notamment l'angine et certaines arythmies.

 

 

Peu ou pas de symptômes

Heureusement, les bradycardies ne génèrent souvent que peu ou pas de symptômes.

Dans les cas les plus graves, les symptômes subjectifs (symptômes perçus uniquement par le patient lui-même) sont de la faiblesse ou des étourdissements. Le médecin peut préconiser l'utilisation d'un enregistreur ambulatoire de longue durée ou Holter devant de tels symptômes subjectifs.

 

Le Holter

Le Holter permet d’enregistrer la fréquence cardiaque durant toute la journée et peut démontrer, selon le cas, la gravité de la bradycardie et le lien avec les symptômes perçus par le patient.

 

Le traitement

Le traitement consiste à éliminer la cause de la bradycardie symptomatique, c'est-à-dire ce qui est à l'origine de la lenteur du rythme cardiaque.

 

Une revue de la médication du patient s’impose.

La modification du dosage, le remplacement ou le retrait de la médication qu'utilise le patient est le premier geste que posera le médecin traitant.

 

Toujours apporter sa liste de médicaments

Il est très important d’apporter votre liste de médicaments lorsque vous consultez un professionnel de la santé. Il ne faut pas prendre pour acquis qu’il possède déjà cette information.

Demandez à votre pharmacien de vous remettre un « carnet de santé » que vous aurez avec vous en tout temps et donc disponible lorsque requis.

 

Un pacemaker n'est que rarement nécessaire

Dans les rares cas d’une fréquence cardiaque trop lente causée par le « pacemaker » naturel du système électrique du cœur, un pacemaker, communément appelé stimulateur cardiaque ou « batterie », est nécessaire.

 

 

 

Exemple d'ECG;

Normal à gauche et bradycardie sinusale a droite; 45 battement par minute

 

Articles connexes

ARYTHMIE SINUSALE

15 février 2018

ARYTHMIE SINUSALE

L’inspiration fait gonfler les poumons, mais crée également un appel de sang vers le cœur par les veines caves. Cette augmentation de volume sanguin accélère le chef d’orchestre afin que le cœur travaille plus vite.

Lire plus
MÉDICATIONS CARDIOVASCULAIRES

06 février 2018

MÉDICATIONS CARDIOVASCULAIRES

La présente section présente les effets de certaines familles de médicaments utilisées en cardiologie. Sachez qu’il existe souvent diverses raisons, pas seulement pour le système cardiovasculaire, à la prescription de ces médicaments. Nous n’aborderons cependant pas ces effets ici.

Lire plus
LE HOLTER

15 novembre 2017

LE HOLTER

Le Holter est un enregistrement continu de l’électricité émise par votre cœur pendant 24 heures.

Lire plus

LE POULS

Chaque contraction cardiaque cause une onde dans les arteres que l'on peut percevoir avec les doigts

Lire plus

SYSTÈME ÉLECTRIQUE

Le cœur possède un système électrique qui lui est propre pour synchroniser sa contraction de façon efficace.

Lire plus