SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE DOBUTAMINE

SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE DOBUTAMINE

 

Le tapis roulant est un examen en cardiologie qui permet d’évaluer si le cœur reçoit suffisamment  d’oxygène à l’effort.

Cependant, pour différentes raisons, certaines personnes ne peuvent marcher sur le tapis roulant où ne peuvent fournir un effort adéquat pour que le résultat de l’examen soit concluant.

Un examen substituant le tapis roulant peut être demandé par votre médecin.

Un de ces examens est appelé scintigraphie myocardique sous dobutamine.

 

Un détective de l’oxygène dans le muscle du cœur

L’examen se fait à l’aide d’un marqueur radioactif qui ‘’suit les traces’’ de l’oxygène dans le muscle cardiaque.

Ce marqueur se fixe aux cellules musculaires actives du cœur au moment où il est introduit dans la circulation sanguine.

Il demeure fixé pour un petit moment, le temps de prendre les photos à l’aide d’un appareil d’enregistrement de la radioactivité myocardique.

 

En quoi consiste l’examen?

Cet examen consiste à comparer les images du traceur radioactif dans le muscle du coeur au repos et après l’injection  d’un produit dans une veine qui simule une activité physique  en augmentant la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

 

Son utilité

C’est un examen de dépistage qui permet d’aider à déterminer si des douleurs thoraciques ou autres symptômes suspects sont d’origine cardiaque.

Il est également utile pour suivre l’évolution d’un patient atteint d’une maladie coronarienne stable c’est-à-dire porteur de plaques d’athérome stables sur ses artères coronaires.

Cependant, il ne permet pas de voir les artères coronaires comme telles ou de connaître le pourcentage de blocage de ces artères.

 

Une façon indirecte de voir le fonctionnement des coronaires

Cet examen aide à déterminer, de façon indirecte, s’il y a des obstructions significatives des artères coronaires.

En d’autres mots, l’examen permet de vérifier si des plaques de cholestérol sont suffisamment importantes pour limiter la distribution d’oxygène dans le muscle cardiaque.

 

 

Examen facile

La scintigraphie myocardique à l’effort est un examen relativement facile.

 

 

Prendre un rendez-vous

 

Cet examen est fait en externe et sur rendez-vous.

 

 

 

Les consignes ;

 

·        Vous devrez apporter la liste des médicaments que vous prenez car ceux-ci seront révisés avant de commencer l’examen.

·        Vous devez être à jeun (sans manger et sans boire autre chose que de l’eau) depuis au moins 3 heures avant votre rendez-vous.
 

 

 

 

La prise de médicaments

Les pilules de la classe des bêtabloqueurs doivent être cessées de 24 à 48 heures précédant cet examen car elles contrecarrent l’effet de la dobutamine sur votre cœur. Votre médecin vous donnera sa directive à cet effet.

Ces pilules sont relativement faciles à identifier sur votre liste de médicaments, les lettres « lol » apparaissent à la fin de leur nom.

En ce qui concerne les autres médicaments, si aucune spécification particulière ne vous a été donnée, prenez-les comme d’habitude.

 

Les effets indésirables possibles

Le marqueur est sans effet secondaire, si ce n’est d’une faible radioactivité qui s’en suit pendant quelques heures, laquelle est sans danger pour l’entourage.

 

Comment se déroule l’examen ?

L’examen comporte deux parties : Une série de photos de votre cœur  au repos et une autre série de photos sous la médication de la dobutamine.

Il appartient au centre hospitalier de décider si les deux parties seront effectuées au cours de la même journée ou de les étaler sur deux jours.

La décision vous sera communiquée en temps et lieu.

 

 

ÉTAPE 1 : INJECTION AU REPOS

Préparation :

Vous devez être à jeun. On vous indiquera la durée exacte de la première partie, mais elle dure généralement de 3 à 4 heures.

 

L’accueil

La réception de médecine nucléaire vous accueille et vous demande votre requête, si celle-ci n’est pas déjà en sa possession.

 

Vérification d’usage

Le technologue de médecine nucléaire vérifie avec vous si votre préparation est adéquate et il parcourt le questionnaire que vous avez rempli préalablement.

 

Dévêtir tout le haut du corps

Vous devez dévêtir tout le haut du corps et mettre une jaquette d’hôpital et prendre place sur une civière.

 

Cathéter de plastique dans une veine


Un cathéter est installé dans une veine du bras.

Il s’agit d’un petit tube en plastique qui reste en place pendant toute la durée de l’examen.

Il permet d’injecter le traceur radioactif.

 

 

 

Installation d’électrodes

On procède également à l’installation d’électrodes.

Ces capteurs, bien fixés sur la peau, enregistrent l’électricité émise par votre cœur tout au long de l’examen.

 

 

Pour un meilleur contact électrique

La surface de notre peau peut atténuer l’amplitude de l’électricité du cœur. Pour aider à mieux capter cette électricité, on doit gratter légèrement la peau avec un petit papier sablé.

 

Un appareil à tension artérielle

Enfin, un appareil est installé à votre bras pour enregistrer votre pression artérielle à différents moments de l’examen.

 

 

On est prêt

Quand toute cette installation est terminée, on est prêt à passer à la prochaine étape

 

Injection de marqueur au repos

À ce moment-ci, vous recevrez une injection d’une substance légèrement radioactive.

Cette injection du marqueur radioactif qui ‘’suit les traces’’ de l’oxygène dans le muscle cardiaque sert à voir l’oxygénation du cœur au repos.

 

Moment d’attente

Par la suite, vous pourrez vous rendre dans la salle d’attente car une pause pouvant durer entre 45 minutes et 3 heures est nécessaire pour optimiser la distribution du traceur dans votre corps.

Durant ce premier temps d’attente, vous resterez à jeun si le délai est court.

Toutefois, on  permettra une collation légère si le délai est long.

Il est important de suivre les directives que l’on vous donnera à ce sujet.

 

Période de prise des images de votre cœur

Après cette période d’attente, on vous appelle pour réaliser les images de votre cœur au repos.

Pour prendre ces images, on vous allonge sur une table d’examen, quelques électrodes, ces petits capteurs de l’électricité de votre cœur sont installés sur votre poitrine pour enregistrer le rythme cardiaque.

Une caméra tourne autour de votre poitrine durant environ 15 minutes.

Vous devez rester immobile durant tout le temps que les images seront prises.

Par la suite, on vous retourne dans la salle d’attente le temps que le technologue s’assure de la qualité technique de l’examen avant de passer à l’étape suivante.

Il peut arriver qu’une reprise de ces images soit nécessaire (dans environ 15% du temps), soit à cause de mouvements durant l’acquisition des images ou parce que le cœur n’est pas vu de façon optimale.

Il est possible que l’on vous demande de boire un peu d’eau ou de consommer du lait gras et de marcher avant de refaire cette seconde série de photos.

 

Il est important de connaître l’aspect de votre cœur au repos. Par exemple, si vous avez déjà fait un infarctus, nous percevrons sur les images du cœur au repos un territoire où l’oxygénation est diminuée ou absente.

 

ÉTAPE 2: INJECTION DU TRACEUR SOUS DOBUTAMINE

Cette étape peut s’effectuer le même jour que la première étape ou une journée séparée pour les raisons décrites précédemment.

Dans le cas où la deuxième partie de l’examen est reportée à un autre jour, la préparation pour cette journée est à refaire.

On vous demande d’enlever tous les vêtements de votre thorax et de revêtir une jaquette d’hôpital et de prendre place sur une civière.

 

Vous devez remettre au technologue une liste à jour de vos médicaments inscrits à votre dossier.

 

Cathéter de plastique dans une veine

Un cathéter sera installé dans une veine de votre bras pour permettre l’injection du traceur radioactif au moment approprié.

Le technologue vous explique le déroulement de cette seconde étape.

 

Installation des électrodes

On procède également à l’installation d’électrodes. Ces capteurs, bien fixés sur la peau, enregistrent l’électricité émise par votre cœur tout au long de l’examen.

 

Pour un meilleur contact électrique

La surface de notre peau peut atténuer l’amplitude de l’électricité du cœur. Pour aider à mieux capter cette électricité, on doit gratter légèrement la peau avec un petit papier sablé.

 

Au tour d’un appareil à tension artérielle

Enfin, un appareil est installé au bras opposé au cathéter pour enregistrer votre pression artérielle à différents moments de l’examen.

 

On est prêt

Lorsque l’installation est complétée, on est prêt à passer à la prochaine étape.

Un électrocardiogramme est fait. On mesure votre pression artérielle et votre fréquence cardiaque.

Un médecin vérifiera vos informations, en considération de votre état de santé et de vos réponses au questionnaire que vous avez rempli préalablement. Il est possible qu’il vous questionne à nouveau et qu’il fasse un court examen de vos poumons.

 

Nous sommes maintenant prêts pour la partie « simulation de l’effort »

 

La dobutamine intraveineuse -2e partie

Pour effectuer la deuxième phase de l’examen, on a recours à une médication, la dobutamine pour simuler un effort physique (en remplacement du tapis roulant).

 

L’injection graduelle de la dobutamine.

La dobutamine est une médication qui est administrée progressivement au moyen du cathéter installé dans une veine de votre bras.

Durant toute cette phase de l’examen, votre pression artérielle et votre fréquence cardiaque sont donc surveillées et notées, et des électrocardiogrammes (ECG) sont enregistrés.

 

 

Le but de cette partie est d’accélérer le rythme de votre cœur

Le but de l’examen est de faire s’accélérer suffisamment votre fréquence cardiaque par la dobutamine pour que l’examen soit valide.

Cette fréquence cardiaque dépend essentiellement de l’âge du patient.

 

 

On débute la perfusion de la dobutamine

L’administration de la dobutamine débute. La dose est augmentée de façon graduelle toutes les 3 minutes.

La durée de chaque période fournit le temps nécessaire à votre cœur pour  répondre à la médication c’est-à-dire qu’il va s’accélérer et pomper de façon plus intense.

Une fois cette « réponse » obtenue, on passe au prochain niveau jusqu’à ce que l’on obtienne la fréquence cardiaque nécessaire pour compléter votre examen.

 

N’ayez crainte

Il est probable que pendant l’administration du médicament, vous sentiez votre cœur battre plus fort et plus vite.  N’ayez aucune crainte, il s’agit précisément du but de l’examen, c’est-à-dire la simulation de la montée progressive d’une pente à pied.  

Lorsque la fréquence cardiaque désirée pour l’examen est atteinte, la perfusion de la dobutamine est cessée et le technicien injecte le traceur légèrement radioactif par le même cathéter en place.

Ce marqueur radioactif ‘’suit les traces’’ de l’oxygène dans le muscle cardiaque dont on vient de simuler l’effort.

 

Le marqueur demeure fixé aux  cellules cardiaques vivantes pendant un petit moment, le temps de prendre les photos à l’aide d’un appareil d’enregistrement de la radioactivité myocardique.

 

Les effets sont de courte durée

Les effets de la dobutamine prennent quelques minutes à peine pour disparaitre complètement.

Il est également possible que l’on vous administre un médicament pour ralentir  votre cœur jusqu’à la fréquence cardiaque du début de l’examen.

 

Deuxième période d’attente

Lorsque la phase de la dobutamine est terminée, il y a une autre période d’attente d’environ 1 heure. 

Vous serez dirigé vers le service de médecine nucléaire pour une prise de photos.

Durant ce temps d’attente, il est possible de prendre un repas léger. Il est important de ne pas prendre un repas copieux car un estomac trop rempli empêche de bien voir le cœur.

Il est indispensable de bien suivre les directives que l’on vous donnera.

 

Période de prise des images de votre cœur représentant l’effort

Après l’attente, on procède à la deuxième série de photos.

Tout comme lors de la fois précédente, une caméra tourne autour de votre poitrine durant environ 15 minutes.

Lorsque ces images sont obtenues, vous devez retourner à la salle d’attente, afin de permettre au technologue de s’assurer de la qualité des images avant votre départ.

 

 

Et c’est terminé

Après l’examen, vous vous rhabillez et allez patienter un moment dans la salle d’attente. Vous  pourrez ensuite quitter.

 

Les résultats sont envoyés à votre médecin

Les résultats seront communiqués au médecin qui a demandé l’examen.

 

Vous pouvez demander une copie pour un autre médecin 

Il vous est possible, en tout temps, de demander qu’une copie du résultat soit envoyée à un autre médecin.

Il vous suffit simplement de remettre le nom et les coordonnés de ce médecin à un membre du personnel.

 

Ce que l’on cherche sur vos photos

Les images obtenues après l’injection du traceur pendant la dobutamine  seront comparées à celles réalisées au repos. S’il n’y a pas de différence entre les deux séries de photos, l’examen sera considéré négatif pour la présence d’obstructions coronariennes significatives c’est-à-dire que le cœur ne semble pas avoir de blocage dans ses artères.

Si une zone de perfusion diminuée est perçue uniquement sur les images de l’effort, alors que les photos au repos démontrent une perfusion uniforme, donc normale, il pourrait s’agir d’un manque d’oxygène dans une région de votre cœur à l’effort.

En fonction de l’étendue et/ou de la sévérité de la différence entre les deux séries de photos, d’autres examens pourraient s’avérer nécessaires. Votre cardiologue discutera de cette éventualité avec vous.

 

L’examen n’est pas parfait et peut nécessiter des études complémentaires au moyen d’autres modalités par la suite (échographie, coronarographie ou autres).

Articles connexes

ECHO STRESS AVEC DOBUTAMINE

18 juin 2018

ECHO STRESS AVEC DOBUTAMINE

Certaines personnes ne peuvent pas marcher sur le tapis roulant ou ne peuvent fournir un effort adéquat pour que le résultat de l’examen soit concluant. Un examen substituant le tapis roulant peut être demandé par votre médecin. Un de ces examens est appelé Échographie de stress à la dobutamine.

Lire plus
ÉCHO STRESS SUR TAPIS ROULANT

03 février 2018

ÉCHO STRESS SUR TAPIS ROULANT

Comme son nom le dit, il est la composition d’un tapis roulant et d’une échographie cardiaque. Le but est de préciser le résultat d’un tapis roulant qui est demeuré sans réponse ou, pour confirmer un résultat en déterminant la localisation d’un blocage coronarien présumée.

Lire plus

TAPIS ROULANT

Le tapis roulant est un examen en cardiologie qui permet d’évaluer, de façon indirecte, la présence de blocages au niveau des artères coronaires. Il permet également d’évaluer la « forme » cardiovasculaire

Lire plus

SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE À L'EFFORT

Cet examen est en fait un tapis roulant accompagné d’une injection de traceur radioactif qui sert à vérifier par images, l’état de la circulation du muscle cardiaque. Il se nomme « scintigraphie myocardique à l’effort », « MIBI à l’effort » ou « MIBI avec tapis roulant ».

Lire plus

SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE AU PERSANTIN

La scintigraphie myocardique au persantin ou ‘’mibi persantin’’ est un examen d’imagerie fait en médecine nucléaire. C’est un examen de dépistage qui permet d’aider à déterminer si des douleurs thoraciques ou autres symptômes suspects sont d’origine cardiaque.

Lire plus