LES CAPILLAIRES PULMONAIRES

23 novembre 2017

LES CAPILLAIRES PULMONAIRES

 

Les capillaires pulmonaires sont l’endroit où les globules rouges se chargent en oxygène. Ils sont la jonction entre les artères et les veines de la circulation pulmonaire. C’est à cet emplacement microscopique que la ‘’respiration’’ s’effectue vraiment.

 

Jonction entre les artères et les veines pulmonaires

Les capillaires pulmonaires sont des points de jonction entre les artères et les veines pulmonaires. Ce sont des vaisseaux microscopiques dans lesquels les globules sanguins passent à la file indienne.

 

 

La plomberie du corps humain

On peut comparer la circulation sanguine du corps humain à la plomberie d’une maison. Elle amène l’eau à tous les points d’utilisation par les robinets. Une fois utilisée, l’eau usée retourne aux égouts par les drains des éviers et lavabos.

 

 

Le corps humain est muni d’une plomberie constituée d’artères, de veines et de capillaires soit tous les vaisseaux sanguins.

Le sang est amené aux poumons par les artères, et l’oxygénation de ce sang par le poumon se passe au niveau des plus petits vaisseaux : les capillaires. Une fois oxygéné par les cellules, le sang quitte les capillaires par les veines en route vers le cœur puis transporté dans tout le corps.

 

Une multitude de petits sacs d’air

Les poumons sont composés d’une multitude de petits sacs d’air appelés alvéoles. Il y en a plus de 600 millions dans les poumons.

Une alvéole possède un diamètre de 0.2 mm et est munie d’une paroi très mince qui est recouverte de capillaires pulmonaires.

 

 

 

 

 

 

Les capillaires sont comme des drains troués recouverts d’une mince membrane qui empêchent les cellules du sang de sortir, mais qui permettent aux fluides du sang de s’échapper ou de reprendre la circulation. En temps normal, l’équilibre est préservé et il n’y a pas d’accumulation de liquide dans le poumon.

 

 

 

 

 

 

La mince couche de cellules qui tapissent l’intérieur de l’alvéole baigne dans ce liquide. Le contact des cellules des capillaires avec les cellules des alvéoles par ce liquide permet les échanges d’oxygène et de gaz carbonique (CO2) à la surface de l’alvéole.

 

 

L’effet de la respiration

L’oxygène est diffusé des alvéoles vers les capillaires comme carburant et le CO2, déchet des cellules, est éliminé lors de l’expiration dans le cycle de la respiration.

 

 

 

 

Articles connexes

L'OXYGÉNATION DU COEUR ET SA CIRCULATION

06 janvier 2018

L'OXYGÉNATION DU COEUR ET SA CIRCULATION

La livraison de son précieux carburant lui est assurée par les artères coronaires. Toute réduction en apport d’oxygène peut avoir des effets graves et parfois irréversibles sur le cœur.

Lire plus