HOCKEY; LIGUE DE GARAGES

HOCKEY; LIGUE DE GARAGES

 

Le retour à l’activité physique n’est pas quelque chose à prendre à la légère.

Le tout dépend du type d’activité physique contemplé et de l’état de santé de l'intéressé.

 

150 minutes d’activité par semaine

Rappelons qu’il est recommandé de faire de l’exercice de façon régulière. Les bienfaits sont réels et accessibles avec un simple 150 minutes d’activité physique par semaine. Ce résultat peut être atteint par différentes séances d'exercice chaque jour, peu importe l’activité choisie.

Une simple marche peut contribuer à l'effet bénéfique recherché.

 

Une simple activité suffit

Ces 150 minutes peuvent être à la portée de tous par la marche, le vélo, l’aquaforme, la natation ou toute autre activité récréative. Ce genre d’activité ne requiert pas d’évaluation médicale particulière.

 

L’exercice fait partie intégrante du traitement

L’exercice effectué de façon régulière fait partie intégrante du traitement chez les patients ayant subi un événement coronarien, soit une angine instable ou un infarctus.

Il n’y a pas de doute que ces patients, qui ont fort probablement bénéficié d’une réparation d’artères coronaires par « stent » ou une chirurgie de pontages, se sont vu prescrire une saine alimentation, de cesser de fumer, le cas échéant, et de faire de l’exercice de façon assidue.

 

Le hockey entre amis

Qu’en est-il de ces hommes qui, après plusieurs années de sédentarité, décident de rechausser leurs patins pour jouer au hockey dans ce qui s’appelle « une ligue de garage »?   Ce genre d’activité mérite une certaine prévention. Voyons pourquoi.

Ces ligues de garage sont constituées de petites équipes, souvent composées de peu de joueurs qui s'affrontent le soir. Les parties d’une durée d’une heure exigent des participants un effort intense et soutenu.

Or, les participants se doivent d'être en bonne forme physique.

 

Les facteurs de risque à tenir compte

Pourtant, en délaissant leur sédentarité, plusieurs d'entre eux présentent un surpoids et ont souvent certains problèmes de santé les prédisposant à un encrassement de leurs artères. Ces ennuis de santé, communément désignés comme étant des facteurs de risque, les rendent vulnérables pour le développement de la maladie des artères coronariennes sont :

  • L’hypertension artérielle
  • L’hypercholestérolémie
  • Le diabète

 

Les autres facteurs de risque sont :

  • Le sexe masculin
  • L'âge
  • La présence de maladies coronariennes dans la famille
  • La sédentarité
  • L’obésité
  • Le tabagisme

 

On se doit d’être vigilant

Les hommes qui veulent reprendre un type d'activité physique aussi intense doivent exercer une certaine vigilance.

Cela est d'autant plus important pour les personnes qui possèdent un deuxième facteur de risque en plus de celui d'être du genre masculin. Il est fortement recommandé d'en parler à son médecin afin de vérifier s'il y a lieu d'effectuer certains examens avant de s'adonner à l'activité physique choisie.

En ce qui concerne les hommes qui ont subi un événement coronarien ayant nécessité une réparation par endoprothèse ou « stent », une rencontre avec leur professionnel de la santé est indiquée.

 

Éléments à vérifier avec son professionnel de la santé

Lors des rencontres avec son professionnel de la santé, on peut s'attendre à ce que soient vérifiés ses antécédents médicaux, sa pression artérielle et son taux de cholestérol.

De même, un électrocardiogramme au repos et, dans certains cas, un examen sur tapis roulant pourrait être prescrits.

 

Douleur thoracique suspicieuse d’angine

Il est bon de se rappeler que le symptôme principal de la maladie coronarienne est l'angine.

Toute personne qui présente une douleur dorsale, thoracique, au bras gauche ou droit, ou encore à la mâchoire lors d'un effort, laquelle est soulagée par le repos, mais se manifestant d'un effort à un autre, est très suspecte. Ce genre de malaise doit être discuté avec son médecin.

 

En terminant, la prévention demeure toujours le meilleur traitement : rester actif, maintenir un poids santé, adopter des habitudes alimentaires saines et ne pas fumer.

Articles connexes

EXERCICE PHYSIQUE ET ENTRAINEMENT PAR INTERVALLES

17 avril 2018

EXERCICE PHYSIQUE ET ENTRAINEMENT PAR INTERVALLES

Les bienfaits des saines habitudes de vie sur la santé, incluant notamment la pratique régulière d'activité physique, sont connus depuis longtemps.

Lire plus
LA MALADIE DES ARTÈRES DU COEUR (ANGINE)

13 janvier 2018

LA MALADIE DES ARTÈRES DU COEUR (ANGINE)

La forme classique que prend l’angine est une douleur à la poitrine qui s’irradie vers la mâchoire et le bras gauche. Elle peut aussi être ressentie de plusieurs autres façons, notamment par une douleur au dos, ou seulement à la mâchoire ou au bras gauche.

Lire plus
L'OXYGÉNATION DU COEUR ET SA CIRCULATION

06 janvier 2018

L'OXYGÉNATION DU COEUR ET SA CIRCULATION

La livraison de son précieux carburant lui est assurée par les artères coronaires. Toute réduction en apport d’oxygène peut avoir des effets graves et parfois irréversibles sur le cœur.

Lire plus
LE TABAGISME

04 décembre 2017

LE TABAGISME

Le simple geste de fumer une cigarette semble très banal mais savez-vous que la fumée inhalée par le fumeur contient plus de 4 000 composés chimiques, dont plus de 50 sont cancérigènes !

Lire plus
ECG

23 novembre 2017

ECG

L'électrocardiogramme (ECG) est un enregistrement de 10 secondes de l'électricité du coeur

Lire plus

DOULEUR THORACIQUE

La majorité des douleurs à la poitrine reste souvent sans causes identifiables. On doit s’assurer que le cœur n’est pas à l’origine de ses douleurs. Si vous avez une douleur à la poitrine et que cela vous inquiète, il faut en parler à un médecin.

Lire plus

TAPIS ROULANT

Le tapis roulant est un examen en cardiologie qui permet d’évaluer, de façon indirecte, la présence de blocages au niveau des artères coronaires. Il permet également d’évaluer la « forme » cardiovasculaire

Lire plus