COVID-19; COMPRENDRE L'UTILISATION DU MASQUE

COVID-19; COMPRENDRE L'UTILISATION DU MASQUE

En cette période de la COVID-19 associée au coronavirus, une question revient :  est-ce que je dois porter un masque lorsque je suis à l’extérieur de la maison? 

À travers le monde, les différentes autorités de santé publique n’ont pas le même message. Essayons de comprendre.

 

Au début de cette crise

Les autorités canadiennes ont toujours maintenu que le port du masque n’était pas nécessaire dans les espaces publics. Celles-ci ajoutaient même qu’il pouvait procurer un faux sentiment de sécurité contre cette infection virale et ont persisté à le dire jusqu'à tout récemment.

Il semble y avoir actuellement un changement de cap. Le port du masque est actuellement obligatoire dans les transports aéroportuaires, les transports en commun et dans les endroit publics fermés au Québec. 

 

Vous vous demandez pourquoi ces autorités étaient hésitantes? La réponse est bien simple. On porte ses mains au visage plus d'une dizaine de fois l'heure, pour toutes sortes de raison; ce geste est le principal vecteur de maladies infectieuses. Nous y reviendrons.

 

Les consignes

Ici encore, nous allons marteler que les consignes de base sont à respecter :

  • rester à une distance de 2 mètres (6 pieds) des autres;
  • tousser ou éternuer dans le pli du coude;
  • se laver les mains régulièrement de façon efficace.

 

La reprise progressive des activités est à venir

La reprise progressive des activités quotidiennes nous demandera d’adopter de nouvelles façons de faire, et ce, à différents niveaux. Le respect de la distanciation sociale de 2 mètres sera parfois impossible.

L’une d'elles sera le port du masque en milieu public. Il y a de plus en plus d’autorités sanitaires qui le recommandent actuellement. Il faut comprendre que le visage masqué n’est pas pour protéger celui qui le porte, mais plutôt de protéger les autres. Nous verrons pourquoi, mais voyons d'abord les différents modèles de masques.

 

Différents types de masques

Il existe différentes façons de se masquer le visage. Nous en verrons 3 formes :

  • le masque N95;
  • le masque de procédure;       
  • le masque fait maison.

 

Le masque N95

Le nom de ce masque provient du fait qu’il bloque 95 % des particules en suspension dans l’air de moins de 0,3 microns, soit 25 fois plus petites qu’un globule rouge. Un micron est un millième d’un millimètre, alors ces particules sont microscopiques!

L’efficacité de ce masque réside dans son étanchéité avec la peau du visage, c’est-à-dire qu’il ne doit y avoir aucune infiltration d'air à son pourtour. L’utilisation de ce type de masque nécessite des tests pour s’en assurer.

Vous comprendrez que ce masque spécialisé dont l’efficacité réside sur un ajustement spécifique ne soit pas mis à la disposition de la population générale.

 

Le masque de procédure ou chirurgical

Le masque de procédure, communément appelé masque chirurgical, ne protège pas des virus dans les gouttelettes en suspension.

Ce masque laisse passer librement l’air à son pourtour. De plus, bon nombre de personnes qui portent ce genre de masque en dégagent leur nez, rendant ce masque complètement inutile.  

Les professionnels de la santé, et en particulier les chirurgiens, l'utilisent pour protéger le champ opératoire d’une contamination bactérienne. En d’autres mots, il protège le patient.

 

Le masque de confection maison

La confection d’un masque à la maison ne donne aucune protection à son utilisateur pour les mêmes raisons que celles énoncées dans le cas du masque de procédure.

 

 

 

 

Quelqu’un dans la rue porte un masque N95

Quelqu’un dans la rue qui porte un masque N95 le fait inutilement, un gaspillage!

Il en existe de nombreux modèles et tous ne conviennent pas à tous les visages. Sans test spécifique au préalable, ce masque n'a aucune efficacité puisqu'il ne protège pas la personne qui le porte.

Il est d’autant plus inutile si le porteur a une barbe car son étanchéité est impossible.

 

Quelqu’un dans la rue porte un masque de procédure

La personne qui porte un masque de procédure dans la rue ne se protège aucunement, bien au contraire. En plus de laisser passer l’air tout autour, il peut donner l’impression d’une fausse sécurité en délaissant les consignes de base.

De plus, cet objet au visage amène sa manipulation fréquente soit pour le réajuster, soit par inconfort ou chatouillement. Les mains sont ainsi portées au visage avec un risque accru de contamination. Le retrait du masque est également une source de contamination s’il n’est pas immédiatement suivi d’un lavage méticuleux des mains.

C’est pour ces raisons que l’Organisation Mondial de la Santé (OMS) le recommande uniquement aux personnes infectées.

 

Les gouttelettes sont des véhicules pour les virus

Les gouttelettes émises lors d’un éternuement ou d’une toux peuvent être projetées sur plusieurs mètres. Ces gouttelettes sont de parfaits véhicules pour les virus et leur fournissent un environnement qui leur permet de demeurer infectieux pendant plusieurs heures et même des jours dans certains cas!

Le masque réduit cette projection de façon significative et réduit ainsi la quantité de virus en suspension dans l’air. Il est donc là pour protéger les personnes dans l'environnement immédiat près de son utilisateur.

 

Une personne dans la rue porte un masque de confection maison

Le masque de confection maison, tout comme le masque de procédure, sert à protéger les autres en réduisant les gouttelettes émises par la personne qui le porte.

 

 

 

Une époque sans précédent

Cette époque du COVID-19, tout à fait sans précédent, nous amènera à adopter de nouvelles façons de faire. D’ici là, nous allons devoir progressivement reprendre nos activités adaptées à l’air du temps.

Le port du masque fera partie de cette phase de transition. Il faut savoir pourquoi et, surtout, pour qui on le porte!

Et vous, remerciez ceux qui le porte pour votre protection!

Articles connexes

"CHAQUE GESTE COMPTE"

Si vous étiez à même de voir des chars d'assaut dans les rues et entendre les bombes tomber autour de vous, vous sauriez que le danger est là et que la guerre a bel et bien lieu. Le danger est réel car la force de l’ennemi est qu’il est invisible.

Lire plus

COMPRENDRE L'EFFET DU CORONAVIRUS SUR LE POUMON

Donc, le virus est maintenant à l'intérieur de la cellule, laquelle il a déjà imprégnée du matériel génétique requis pour la fabrication d'une quantité innombrable de virus. La cellule est industrieuse et, peu après, regorge de virus à un point tel qu'elle éclate et libère ces nouveaux virus qui vont se loger dans d'autres cellules. La réplication se poursuit.

Lire plus

COMPRENDRE COMMENT SE LAVER LES MAINS

Voici un vidéo sur la toile de l’internet qui nous démontre à l’aide d’un colorant comment rendre un lavage de main efficace dans la prévention des infections.

Lire plus